Le fonctionnement d’un parc éolien

lundi 23 février 2015
par  ventsdugrimont

Le positionnement d’une éolienne

La vitesse du vent évolue dans le temps et dans l’espace. Les déplacements d’air se font de plus dans une certaine direction. Afin qu’une éolienne dispose d’une bonne rentabilité, il est donc nécessaire de bien réfléchir à son placement et son orientation.
Ce sont généralement des sites peu ou pas accidentés qui sont privilégiés, c’est-à-dire des sites présentant peu de reliefs et d’obstacles (arbres, habitations, etc.). En présence de reliefs, ceux-ci sont contournés par le vent, ce qui le freine et créé des turbulences, rendant les déplacements d’air difficilement prévisibles.
Des campagnes de mesures sont donc menées avant l’implantation d’une ou plusieurs éoliennes pour s’assurer de la pertinence du positionnement et vérifier l’effet des obstacles environnants.
La sélection d’un emplacement recevant une quantité d’énergie éolienne intéressante doit bien évidemment se faire dans le respect des autres problématiques territoriales comme les réserves naturelles, les flux migratoires, les couloirs aériens, la préservation de paysage, la proximité aux habitation, etc.
Toutes ces problématiques rentrent donc en compte dans le positionnement d’une éolienne.
Les zones favorables au développement de projets éoliens à l’échelle d’une région sont référencées dans un Schéma Régional Eolien. Celui de Franche-Comté est disponible à la consultation à l’adresse suivante.
http://www.franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/le-schema-regional-eolien-de-franche-comte-a1907.html

Le positionnement d’un parc éolien

Il est évident que les précautions exposées pour une éolienne sont valables pour plusieurs. Le positionnement d’un parc nécessite des précautions supplémentaires.
Ainsi un espacement suffisant entre les différents appareils est nécessaire puisque chacun créé des turbulences qui interféreraient avec le bon fonctionnement d’appareils trop proches. L’espacement doit être plus important si un appareil se situe dans le passage du vent d’une autre éolienne. Les éoliennes se trouvent donc généralement, quand cela est possible, dans le même plan, perpendiculaires à la direction du vent.
Un site favorable à l’installation d’un parc éolien doit disposer d’une bonne facilité d’accès et surtout être proche d’un point de raccordement au réseau électrique. La proximité d’un poste de transformation haute tension / moyenne tension (appelé poste source) permet en effet de diminuer le coût de raccordement. Le raccordement du parc éolien au poste source se fait par une ligne électrique moyenne tension enterrée.
La nature du sol doit également être favorable à l’ancrage du mât de l’éolienne.
L’implantation d’un parc éolien sur des terrains appartenant à une commune constitue un facteur non négligeable : le revenu financier provenant des loyers de l’emprise des constructions alimente le budget communal et profite donc à l’ensemble des habitants de la commune au lieu de ne profiter qu’à quelques propriétaires souvent jalousés par les autres habitants.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Annonces

EDITO

Le but de l’association VENTS DU GRIMONT est de porter le projet de création d’une société détentrice d’une ou plusieurs éoliennes du futur parc de Chamole (Jura).

Cette société sera détenue par des citoyens et des collectivités locales ce qui permettra une redistribution plus locale des revenus du parc éolien.

L’association a été créée le 20 octobre 2011. Elle dispose d’un conseil d’administration composée de 15 membres. Son Président est Jean Louis DUFOUR.

L’association AJENA, fer de lance historique des Energies Renouvelables, de la maitrises de l’énergie dans notre région, et Espace Info-Energie du Jura, soutiennent et participent à ce projet »